Inoue Yasushi au coeur de l’histoire japonaise

Sans titre-1

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’un des auteurs japonais que je préfère, Inoue Yasushi. À mon avis, il constitue un bon point de départ pour quiconque désire appréhender la littérature japonaise sans être immédiatement plongé dans un univers littéraire trop hermétique. Inoue Yasushi est un auteur du 20ème siècle connu pour avoir remis au goût du jour le roman historique, essentiellement publié en France aux éditions Stock. Je le recommande vivement à quiconque désirerait en savoir plus sur l’histoire du Japon féodal, car beaucoup de ses récits ont trait à la période Sengoku, dite des Provinces en guerre (de 1477 jusqu’à la fin du 16ème siècle, moment où le Japon est unifié sous l’égide d’Oda Nobunaga, puis de Toyotomi Hideyoshi, et enfin de Tokugawa Ieyasu). Samouraïs, luttes de clans, stratégie militaire mais aussi destins d’hommes et de femmes sont au coeur des romans d’Inoue Yasushi, plongeant avec force le lecteur dans des fresques épiques qui voient se faire et se défaire le sort du Japon.

Voici mes trois coups de coeur :

le_chateau_de_yodo_79

1- Le Château de Yodo : l’histoire vraie d’une concubine de Toyotomi Hideyoshi, mère de son successeur Hideyori. Tout le roman est construit du point de vue de l’héroïne, ce qui est appréciable car assez rare dans les romans de samouraïs (je pense par exemple aux Manuscrits Ninja de Yamada Fûtarô, qui relatent la vengeance de sept femmes du clan Hori contre le seigneur d’Aizu : le véritable héros de ce roman, publié en deux volumes en France, est Yagyû Jûbei, les sept femmes faisant plutôt figure de potiches ou de faire-valoir). Le Château de Yodo est un roman magnifique et très poignant, dont ceux qui sont familiers de l’histoire du Japon connaissent déjà la chute mais qui, à mon avis, devrait figurer dans toutes les bibliothèques. Publié aux éditions Philippe Picquier.

Le sabre des takeda

2 – Le Sabre des Takeda, un roman dont le héros, Yamamoto Kansuke, est un être difforme et repoussant à l’intelligence supérieure, qui devient le stratège du daimyo Takeda Shingen. J’ai particulièrement aimé les passages centrés sur la relation privilégiée qui se noue entre Kansuke et la favorite du daimyo. Ce roman rebutera peut-être les personnes qui n’aiment pas les récits de combats, mais Inoue Yasushi insuffle tant de poésie et de réalisme à son récit que même ces passages techniques deviennent savoureux. Publié aux éditions Philippe Picquier.

la-geste-des-sanada-500075.jpg

3 – La Geste des Sanada : un recueil de nouvelles dont le fil conducteur est, de près ou de loin selon chacun des textes, le clan Sanada. Ce livre se lit vite et les nouvelles apportent toutes un regard différent sur la guerre et les relations humaines qui s’y jouent. Publié aux éditions Points.

***

Je recommande aussi Le Fusil de chasse, un roman très court et bien construit (mais pas historique) autour de trois lettres adressées au même homme par sa femme, sa maîtresse et la fille de sa maîtresse ; pour ma part, j’aimerais lire Le Loup bleu, La Favorite et surtout Le Maître de thé. Reste à savoir si je vais pouvoir trouver une librairie française à Tokyo ! 😉

Mata ne !

4 commentaires sur « Inoue Yasushi au coeur de l’histoire japonaise »

  1. Cela me fait tout bizarre de lire ton texte sur Inoué car figure toi que l’un de mes meilleurs souvenirs du Japon, c’est un dîner que j’ai fait, à 3, avec un collègue à l’époque du ministrère des affaires étrangères, dans un restaurant extraordinaire et complètement caché de Tokyo, où le troisième convive était … Yasushi Inoué. Il faisait partie d’un comité franco-japonais, dont j’étais sherpa. Tu peux t’imaginer l’honneur et le coté complètement surréaliste de ce dîner.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s