Rendez-vous dans le noir

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je voudrais vous présenter un roman japonais que j’ai lu l’été dernier lors de sa sortie, Rendez-vous dans le noir, d’Otsuichi (nom de plume d’Hirotaka Adachi).

CVT_Rendez-vous-dans-le-noir_2579

Il s’agit d’un thriller psychologique très surprenant, doux et mélancolique, qui n’a rien du roman policier traditionnel. J’avais lu le synopsis avant sa sortie le 4 juin 2014 dans Livres Hebdo, et avais aussitôt été séduite. Je n’ai nullement été déçue à la lecture (j’ai dévoré le livre en un weekend), et j’espère donc vous donner envie de découvrir cette oeuvre. 

L’héroïne, Michiru, est une jeune femme qui a perdu la vue suite à un accident. N’ayant aucune famille et seulement une amie proche, elle vit recluse dans la maison où son père, décédé, l’a élevée. La bâtisse, dont elle connaît les moindres recoins, les moindres craquements par coeur, donne sur les quais de la gare du quartier. Les trains qui passent jour et nuit font trembler les murs de la maison, quotidiennement, comme une rengaine rassurante. Un jour, un meurtre est commis : un homme est poussé sous un train. Les esprits s’affolent, la police vient demander des renseignements à Michiru, laquelle, en raison de sa condition, n’a bien sûr rien vu. Et d’ailleurs, toute cette histoire ne l’intéresse pas tellement. Michiru passe ses journées allongée en position foetale sur les tatamis de son salon, immergée dans un monde sans couleur, aussi lisse qu’une coquille d’oeuf, en attendant de disparaître. Pourtant, peu de temps après l’incident de la gare, quelque chose vient soudain briser la bulle dans laquelle elle s’est enfermée : il y a quelqu’un chez elle. Il semblerait qu’un inconnu, le meurtrier peut-être, profitant de son état, se soit introduit chez elle et occupe un coin de sa maison. Commence alors un subtil jeu du chat et de la souris entre Michiru et le mystérieux occupant.

L’écriture juste et sans fioritures d’Otsuichi nous fait passer de l’un à l’autre des personnages, Michiru et l’inconnu clandestin, en distillant peu d’informations mais en faisant monter le suspense. La relation subtile qui s’établit entre eux et les enjeux qu’elle implique sont peu à peu dévoilés, le tout construit avec intelligence et poésie. L’intrigue ne se dénoue qu’à la toute fin du roman, car il s’agit bien, après tout, d’un thriller, mais presque sans action. Je le recommande vivement à tous ceux qui n’aiment pas les romans policiers traditionnels mais qui aiment les romans psychologiques.

J’espère que cette petite fiche de lecture vous aura plu 🙂 Mata ne !

2 commentaires sur « Rendez-vous dans le noir »

  1. Grâce à toi je découvre une œuvre qui me plairait beaucoup. Tu m’apporteras, stp, un exemplaire en japonais, si possible en livre de poche, à ton retour en France.
    Je regarderai sur Internet sur cet auteur que je ne connaissais pas du tout !
    Merci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s