Awa Odori ou quand le Japon s’invite à Paris

DSC05352

Vendredi dernier, mon copain et moi nous sommes rendus Place des Vosges pour la première édition française de l’Awa Odori, une danse japonaise née dans la ville de Tokushima vers la fin du 16ème siècle. Aujourd’hui, le festival d’Awa Odori à Tokushima est l’un des plus importants du Japon et réunit quelques 70.000 danseurs. Cette danse très enjouée est aussi surnommée « danse des fous », à cause de son refrain très facile à retenir : « Les danseurs sont fous  ! Les spectateurs sont fous  ! Ils sont tous fous  ! Alors pourquoi ne pas danser  ? ». Y alternent des passages où les danseuses chantent au son du shamisen et des passages où les danseurs sautent comme des singes au rythme des tambours : c’est à la fois gracieux et endiablé, en un mot follement amusant à regarder. 

FotorCreated

Captures d’écran du site Awa Odori Paris (sauf photo en bas à droite)

DSC05353

IMG_4108

À l’occasion de cet événement, nous avions revêtus nos yukata (nous qui pensions les ranger définitivement dans un placard à notre retour en France!) surmontés de haoris en raison du temps assez frais de ce début d’automne. Les organisateurs de l’Awa Odori avaient en effet appelé la communauté franco-japonaise de Paris à revêtir leurs plus beaux atours traditionnels afin que ce jour soit véritablement placé sous le signe du Japon. Au moment d’arriver (après avoir fait le trajet en métro sous les regards ébahis des voyageurs), petit moment de gêne en constatant que très peu de gens avaient décidé d’en faire autant, mais finalement, après avoir eu quelques compliments (dont ceux d’un danseur japonais), j’ai repris confiance en moi 😉

IMG_4132

IMG_4131

Je suis absolument nulle pour estimer le nombre de personnes présentes, mais je peux affirmer qu’il y avait beaucoup de monde car lors de notre arrivée à 12h30 pétantes pour la cérémonie d’ouverture (avec brisure d’un baril de saké, ou « Kagami Biraki »), nous ne voyions goutte et j’ai dû me hausser sur la pointe des pieds dans mes geta pour pouvoir apercevoir le haut du chapeau des danseuses. Heureusement, nous avons également assisté à la deuxième performance de 14h, et cette fois nous étions  mieux placés.

DSC05348

DSC05350DSC05355

DSC05356

IMG_4109DSC05359

DSC05361

DSC05366

Petite déception côté yatai (les fameux stands de nourriture), il n’y en avait que 3, et comme ils étaient pris d’assaut par la foule affamée, il fallait compter au moins 20 minutes d’attente avant de pouvoir rassasier sa faim attisée par les délicieuses effluves de takoyaki. Nous avons quand même affronté la queue pour goûter aux taiyaki au nutella (ceux à la pâte de haricot rouge étaient tellements courus qu’il fallait également attendre un peu plus pour en avoir).

IMG_4113

❤ Tellement yummy ! ❤

En définitive, une très belle expérience. J’espère que l’année prochaine, encore plus de visiteurs se présenteront, et que la plupart seront en yukata ou kimono ! Pour plus d’information sur cet événement, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site Awa Odori Paris.

Une belle semaine à vous les amis 🙂 Mata ne !

7 commentaires sur « Awa Odori ou quand le Japon s’invite à Paris »

  1. Oh mais c’etait toi !!!!!!
    Je me souviens avoir bien parlé de toi avec ma pote car on trouvait que tu portais tres bien le yukata et que ta veste etait très belle ! En te regardant on se disait que le yukata allait très bien aux occidentales sans que cela ne fasse cosplay. Nous n’avions pas osé le faire à cause de ca.

    Bref, mes compliments tu étais vraiment radieuse !

    Sinon d’accord avec toi, ca manquait de yatai, c’etait blindé. Quelques problemes de son aussi, à moins d’etre dans la foule directe, il etait impossible d’entendre quoi que ce soit. Pas assez de décoration non plus j’ai trouvé !
    Mais pour une premiere, c’etait déjà un sacré boulot.

    Aimé par 1 personne

    1. Aaaah merci beaucoup ça me fait super plaisir ! 🙂 Je suis d’accord avec toi pour le son et la décoration ! Je pense que la mairie du 4ème voulait peut-être limiter la nuisance sonore… En tout cas encore merci pour tes compliments, ça me rend encore plus être contente d’avoir osé sortir en yukata !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s